Réseau sur le stockage électrochimique de l'énergie,
centre de recherche sur les batteries et supercondensateurs

Cinq chercheurs du RS2E primés par La Recherche

Cinq chercheurs du RS2E primés par La Recherche

C’est dans le cadre futuriste du musée du Quai Branly que le mardi 22 octobre dernier a eu lieu la remise des 10èmes prix « La Recherche », prix décernés par le magazine éponyme. Et c’est une équipe de chercheurs du RS2E qui a été récompensée dans la catégorie Physique !

© Vincent N'GuyenLa philosophie du prix est de récompenser douze projets scientifiques sélectionnés par un comité d’experts et par la rédaction du magazine. Le parrain et président du jury est Albert Fert, prix Nobel de Physique 2007.

Cette année, c’est une partie des scientifiques des axes de recherche « Stockage Capacitif » et « Théorie » du RS2E qui ont été distingués avec 11 autres équipes et devant plus de 450 invités. Il y a d’une part Mathieu Salanne, Benjamin Rotenberg et Céline Merlet du laboratoire PECSA (Paris), spécialistes des modélisations moléculaires et, d’autre part, Patrice Simon et Pierre-Louis Taberna du laboratoire CIRIMAT (Université Paul Sabatier, Toulouse) qui expérimentent sur les supercondensateurs depuis plusieurs années.

 

Comme le rappelle Mathieu Salanne lors d’une interview pour l’UPMC : « en 2006, l’équipe de Patrice Simon a montré que dans les carbones nanoporeux, c'est-à-dire de porosité inférieure au nanomètre, la capacité de stockage est exacerbée de manière inexpliquée par un simple effet de surface. Ce sont donc ces nouveaux mécanismes que nous avons essayé d'élucider à l'aide de simulations moléculaires. »

© Vincent N'GuyenCéline Merlet, la doctorante au cœur du projet (maintenant diplômée), précise « la modélisation moléculaire permet en particulier de simuler un supercondensateur modèle complet constitué de deux électrodes et d’un électrolyte ». On est donc là dans une approche réaliste du problème qui peut être transposée de façon pratique, par exemple dans l’optimisation du couple électrode/électrolyte ou dans la conception des matériaux d’électrodes.

Patrice Simon conclut « Au-delà de la confirmation des résultats expérimentaux obtenus il y a quelques années, ces simulations à l’échelle moléculaire nous permettent de proposer un début de mécanisme pour expliquer les propriétés exceptionnelles de ces carbones nanoporeux pour le stockage de l’énergie. Cette collaboration avec nos collègues théoriciens nous ouvre de nouvelles perspectives de recherches ».

 

Pour en savoir plus, retrouvez à cette adresse un reportage d’Arte qui fait la part belle à Mathieu Salanne (à 2m13s et plus longuement à partir de 3m46s).