Réseau sur le stockage électrochimique de l'énergie,
centre de recherche sur les batteries et supercondensateurs

Brèves

  • Tiamat est une jeune startup francaise, basée au Hub de l'Energie d'Amiens, qui entend développer et produire des batteries sodium-ion, une technologie alternative au lithium-ion qui présente des propriétés exeptionnelles de recharge rapide, de puissance et de durée de vie. Epaulée par le CNRS et le RS2E, la jeune pousse française de l’énergie est aujourd’hui à la recherche de plusieurs collaborateurs, pour développer son activité et mieux répondre aux défis à venir. Ingénieur en chimie des matériaux, électrochimiste, opérateur en production de cellules 18650… Rendez-vous sur notre page «Emplois » pour consulter les offres.

    Plus d'informations sur TIAMAT

  • Benjamin Rotenberg, chargé de recherche au sein du laboratoire PHENIX (Physicochimie des Electrolytes et Nanosystèmes interfaciaux) membre du RS2E, fait partie des nouveaux lauréats du Friedrich Wilhelm Bessel Research Award de la Fondation Alexander von Humboldt.

    Ce prix, décerné par une prestigieuse institution allemande, récompense chaque année une vingtaine des "scientifiques et universitaires étrangers reconnus internationalement dans leur domaine, qui ont achevé leur doctorat il y a moins de 18 ans et qui continueront à l’avenir à produire des réalisations de pointe ayant une influence déterminante sur leur discipline, au-delà de leur domaine de travail immédiat."

    Cette récompense fait suite à celle reçue par un autre chercheur du PHENIX, Mathieu Salanne, qui s’est vu accorder une prestigieuse bourse par le Conseil Européen de la Recherche (ERC) en Novembre dernier pour son projet AMPERE, qui vise à introduire les effets de polarisation du métal et de l’électrolyte ainsi que les équilibres redox dans les simulations de dynamique moléculaire de systèmes électrochimiques.

    Voir l’info sur le site du PHENIX

     

  • Alejandro. A Franco, Professeur de l’Université de Picardie Jules Verne et membre du LRCS (Laboratoire de Réactivité et Chimie des Solides), ainsi que Mathieu Salanne, Professeur à l'UPMC et chercheur au laboratoire PHENIX, se sont vu attribuer une bourse ERC (European Research Council) pour leurs projets de recherche respectifs.

    Prof. Franco a ainsi été recompensé pour son projet ARTISTIC, dont l'objectif est de développer un nouveau modèle théorique permettant de rationaliser la fabrication des batteries Li-ion et ainsi accélérer l’intégration de nouveaux matériaux en vue d’augmenter leur densité d’énergie massique et volumique (en savoir plus sur le projet ARTISTIC de Alejandro. A Franco).

    Le projet AMPERE du Prof. Salanne vise quant à lui à introduire les effets de polarisation du métal et de l'électrolyte ainsi que les équilibres redox dans les simulations de dynamique moléculaire de systèmes électrochimiques. En terme d'applications, ce projet permettra à l'équipe de Mathieu Salanne d'étudier les électrolytes innovants (comme les liquides ioniques biredox et les water-in-salt).

    Deux projets ambitieux, preuve que la recherche ne cesse d’avancer pour imaginer les batteries de demain !

    En savoir plus sur les bourses de l’ERC

  • Le Prix de la division Chimie du Solide de la Société Chimique de France 2017 a été décerné à Dany Carlier, Maître de Conférences dans le groupe « Energie : Matériaux et batteries » de l’ICMCB, laboratoire membre du RS2E situé à Bordeaux. Ce prix lui sera remis lors des journées de la SCF à Montpellier du 8 au 10 novembre. La SCF récompense les chimistes ayant contribué au progrès d’un champ de recherche pure ou appliquée et honore les personnalités qui ont fait preuve d’excellence et ont contribué à l’expansion de la Chimie.

    Plus d’informations : http://www.societechimiquedefrance.fr/Chimie-du-solide-12-12.html

  • Le prix Eric et Sheila Samson, délivré conjointement par l’Etat Israélien et Mr et Mme Samson, couple de philanthropes, récompense chaque année les projets et initiatives innovants dans le domaine des carburants alternatifs. Cette année, le prix a été décerné à Jens Nielsen, Professeur à l’université de Chalmers, et Jean-Marie Tarascon, professeur au Collège de France et directeur du R2SE. Professeur Nielsen a été récompensé pour ses travaux sur les biocarburants (production de biocarburants par des levures) et Professeur Tarascon pour ses contributions au domaine du stockage de l’énergie. Celles-ci vont de la synthèse de nouveaux matériaux d’électrodes et d’électrolytes pour batteries, à l’étude des mécanismes réactionnels du lithium (redox anionique), en passant par le développement de nouvelles configurations de batteries (accumulateurs plastiques à ions lithium et autres). Toujours à la recherche d’innovation, il est l’inventeur de plus de 85 brevets, dont une vingtaine de licences. Le prix leur sera remis le 1er Novembre par le premier ministre israélien lors du « 5th annual Fuel Choices and Smart Mobility Summit in Israel ». 

    Ce prix fait suite à une série de récompenses reçues par le Prof. Tarascon, la dernière en date étant la non moins prestigieuse Médaille de l’Innovation du CNRS, également décernée cette année.

    Pour plus d’informations sur Jean-Marie Tarascon, regardez le portrait du CNRS réalisé à l’occasion des Médailles de l’Innovation 2017.

Pages

S'abonner à Brèves