Réseau sur le stockage électrochimique de l'énergie,
centre de recherche sur les batteries et supercondensateurs

Recherches décryptées

Une équipe internationale, réunissant plusieurs laboratoires du RS2E, rapporte dans un article publié dans Nature Communications la possibilité de coupler un catalyseur solide lamellaire avec un électrolyte alcalin afin d’éviter sa déstabilisation
Une équipe internationale dirigée par le Prof. Jean-Marie Tarascon, directeur du RS2E, a eu l’idée de soumettre un matériaux d’électrode-type dit « riche en Li » à des conditions d’oxydation et de réduction sévères afin de mieux comprendre ses évolutions structurales et en composition
Propriétés pseudocapacitives notables et facilité de production à grande échelle. Les films de nitrure de vanadium possèdent toutes les qualités requises pour ouvrir la voie à une production de masse de micro-dispositifs de stockage de l’énergie
Le phénomène de redox anionique continue de mobiliser les équipes de recherche du RS2E. L’enjeu est de taille : Une bonne maîtrise de ce phénomène ouvrirait théoriquement la voie vers des batteries Li-ion aux densités d’énergie plus élevées. Leur autonomie pourrait ainsi croître de 20%
Une équipe de chercheurs a développé des stratégies pour déstabiliser des systèmes inactifs et créer des catalyseurs performants et robustes pour l'électrocatalyse de l'eau

Pages

S'abonner à Recherches décryptées