Réseau sur le stockage électrochimique de l'énergie,
centre de recherche sur les batteries et supercondensateurs
Les axes transversaux

Les axes transversaux sont le rôle fédérateur du RS2E en servant de  vecteurs d’intégration. Ils en constituent son socle, son noyau dur regroupant toutes les expertises nécessaires pour mener à bien les projets initiés au sein des diverses thématiques. Ils sont au nombre de 3 :

Matériaux compatibilité : Activités principalement centrées sur i) l’établissement de protocoles-tests électrochimiques avancés,  ii) sur les études post-mortem de batteries et supercondensateurs afin de déterminer les clés de leur dysfonctionnements et d’apporter des solutions via l’ajout d’additifs ou de tests de formation.

Théorie : Etant à  l’écoute des expérimentalistes le groupe «théorie» développe des méthodologies et stratégies ayant pour but i) de servir de guide dans la recherche de nouveaux matériaux, ii) de comprendre la réactivité aux interfaces dans les électrodes nanostructurées, iii) de simuler l’expérience et iv) de prédire la stabilité électrochimique et chimique des électrodes et électrolytes.

Instrumentation : S’intéresse au développement de nouvelles mesures de caractérisation (ex situ et in situ) à la pointe de la technologie. Parmi les différentes pistes, il y a le développement de méthodes in situ i) d’imagerie de batteries via la RMN ou les RX, ii) d’observation et de caractérisation de l’évolution des interfaces (morphologie et composition) via des mesures HRTEM ou HREELS et autres.