Réseau sur le stockage électrochimique de l'énergie,
centre de recherche sur les batteries et supercondensateurs

« Energie bleue » : Modélisation/recherche expérimentale, la combinaison gagnante

« Energie bleue » : Modélisation/recherche expérimentale, la combinaison gagnante

Un prix international couronne la collaboration de chercheurs théoriciens et expérimentalistes du RS2E. En combinant modélisation et expérimentations, ils ont réalisé des avancées majeures dans l’exploitation de « l’énergie bleue »

Des travaux de chercheurs du RS2E, combinant simulations moléculaires et expérimentations, ont été récompensés par le prix « HPCwire Readers’ and Editors’ Choice Award » dans la catégorie « Meilleure utilisation du HPC [ndlr : High Performance Computing] dans le domaine de l’énergie ».

L’équipe de recherche distinguée, sous la direction de Benjamin Rotenberg, a su exploiter la modélisation informatique pour démontrer l’intérêt de nouveaux matériaux carbonés pour une production plus efficace de l’énergie osmotique, aussi appelée « énergie bleue ».

L’énergie bleue désigne l’énergie qu’il serait possible d’obtenir – et de stocker - en exploitant la différence de salinité entre l’eau de mer (salée) et l’eau de rivière (douce), au niveau des estuaires où les deux se mélangent.

Les scientifiques, qui composent l’équipe, viennent des laboratoires PHENIX (Sorbonne Université/CNRS) et CIRIMAT (Université de Toulouse III - Paul Sabatier/CNRS) et ont travaillé avec la Maison de la Simulation.

Collaboration autour des supercalculateurs

Le prix reçu récompense l’usage intelligent de la modélisation pour faire avancer la science. Or, les simulations, coûteuses en temps, ont été rendues possibles, sur ce projet, grâce à la puissance de calcul de deux supercalculateurs : Curie de GENCI (7,8 millions d'heures de calcul) et MareNostrum de BSC (22,1 millions d’heures) dans le cadre d’une allocation européenne PRACE.

« Nous œuvrons en permanence pour assurer notre mission première, à savoir mettre à disposition de la recherche française et européenne, des moyens de simulation numérique performants, pour placer la recherche régionale au meilleur niveau mondial », affirme Philippe Lavocat, PDG de GENCI.

Sans cette collaboration franco-européenne, les avancées majeures de l’équipe de Benjamin Rotenberg dans le domaine de « l’énergie bleue » auraient été plus difficiles à réaliser.

Le prix a été remis à la Maison de la Simulation, à PRACE, à BSC et à GENCI à Dallas, le 13 novembre 2018.

Référence :

Blue Energy and Desalination with Nanoporous Carbon Electrodes: Capacitance from Molecular Simulations to Continuous Models. Michele Simoncelli, Nidhal Ganfoud, Assane Sene, Matthieu Haefele, Barbara Daffos, Pierre-Louis Taberna, Mathieu Salanne, Patrice Simon, and Benjamin Rotenberg. Physical Review X, le 27 avril 2018.

https://doi.org/10.1103/PhysRevX.8.021024