Réseau sur le stockage électrochimique de l'énergie,
centre de recherche sur les batteries et supercondensateurs

Brèves

  • Les 14èmes Journées d'Etude des Milieux Poreux (FICPM-JEMP 2018) se tiendront du 08 au 10 octobre au Centre des Congrès de La Cité Nantes (Nantes, France).

    Pour l'édition 2018, une ouverture est proposée vers les milieux fibreux multi-échelles, les géomatériaux et les matériaux poreux pour le stockage électrochimique. Les communications sur les électrodes composites poreuses de batterie et super-condensateurs, les formulations et procédés de fabrication innovants, la caractérisation de leur architecture, l'étude de leurs propriétés électriques et mécaniques, la simulation de leurs propriétés et de leurs performances sont bienvenues. La tenue d'une session particulière sur les électrodes composites poreuses est une opportunité unique de rassembler les spécialistes de ce domaine de recherche.

    La date limite pour la soumission des résumés est le 1er Mai.

    Toutes les informations à https://jemp2018.sciencesconf.org/

  • Le prix de thèse « Ecole de chimie de Rennes – René Dabard » a pour objectif de distinguer un docteur, sans restriction d’établissement, pour ses travaux de thèse réalisés dans l’un des domaines de la chimie moléculaire, de la chimie du solide et des matériaux ou de la chimie et du génie de l’environnement. Les critères d’évaluation porteront sur l’originalité de la thématique de recherche, la prise de risque et la mobilité, la production scientifique (publications, brevets, prix).

    Cette année, 3 prix seront décernés : 1500€ pour le lauréat et 2 prix de 500€. Ce prix de thèse est ouvert à tous les docteurs en chimie, à la condition d’avoir soutenu au cours de l’année 2017. 

    Le dossier de cinq pages maximum comporte un CV et un résumé des travaux de thèse en exposant les perspectives ouvertes par les résultats obtenus au cours de la thèse. Ce dossier devra être envoyé par mail à direction-scientifique@ensc-rennes.fr au plus tard le 30 avril 2018. 

    En savoir plus

     

  • Olivier Fontaine, Maitre de Conférence au sein de l'Institut Charles Gerhardt Montpellier, un des 17 laboratoires francais membres du RS2E, vient de se voir attribuer le prix 2017 du magazine La Recherche pour la mention Chimie, pour sa publication "Biredox ionic liquids with solid-like redox density in the liquid state for high-energy supercapacitors", publiée en 2017 dans la prestigieuse revue scientifique Nature Materials. Avec l'obtention de ce prix, Olivier Fontaine verra son travail de recherche mis à l'honneur d'un prochain numéro du magazine La Recherche.

    Depuis 2004, le Prix La Recherche récompense chaque année les meilleurs travaux scientifiques francophones de l’année passée, dans 12 mentions dont la Chimie. Ces publications, sélectionnées par 21 experts représentant toutes les disciplines doivent répondre à trois critères : constituer une avancée dans leur champ de recherche ; impliquer des chercheurs francophones ; et faire l'objet d'une communication aux pairs en 2017.

    Lire le communiqué de presse de l'ICGM

  • Tiamat est une jeune startup francaise, basée au Hub de l'Energie d'Amiens, qui entend développer et produire des batteries sodium-ion, une technologie alternative au lithium-ion qui présente des propriétés exeptionnelles de recharge rapide, de puissance et de durée de vie. Epaulée par le CNRS et le RS2E, la jeune pousse française de l’énergie est aujourd’hui à la recherche de plusieurs collaborateurs, pour développer son activité et mieux répondre aux défis à venir. Ingénieur en chimie des matériaux, électrochimiste, opérateur en production de cellules 18650… Rendez-vous sur notre page «Emplois » pour consulter les offres.

    Plus d'informations sur TIAMAT

  • Benjamin Rotenberg, chargé de recherche au sein du laboratoire PHENIX (Physicochimie des Electrolytes et Nanosystèmes interfaciaux) membre du RS2E, fait partie des nouveaux lauréats du Friedrich Wilhelm Bessel Research Award de la Fondation Alexander von Humboldt.

    Ce prix, décerné par une prestigieuse institution allemande, récompense chaque année une vingtaine des "scientifiques et universitaires étrangers reconnus internationalement dans leur domaine, qui ont achevé leur doctorat il y a moins de 18 ans et qui continueront à l’avenir à produire des réalisations de pointe ayant une influence déterminante sur leur discipline, au-delà de leur domaine de travail immédiat."

    Cette récompense fait suite à celle reçue par un autre chercheur du PHENIX, Mathieu Salanne, qui s’est vu accorder une prestigieuse bourse par le Conseil Européen de la Recherche (ERC) en Novembre dernier pour son projet AMPERE, qui vise à introduire les effets de polarisation du métal et de l’électrolyte ainsi que les équilibres redox dans les simulations de dynamique moléculaire de systèmes électrochimiques.

    Voir l’info sur le site du PHENIX

     

Pages

S'abonner à Brèves